« Monsanto ne devrait pas avoir à assurer la sécurité des aliments biotechnologiques. Notre intérêt est d’en vendre autant que possible. C’est à la FDA d’en assurer la sécurité ».

– Philip Angell, Directeur des communications d’entreprise de Monsanto1 (la FDA – Food and Drug Administration – est l’administration des aliments et des médicaments du gouvernement américain, chargée de la sécurité des aliments)

« Au final, c’est le producteur d’aliments qui est chargé d’assurer la sécurité ».

– Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis2

« Il n’est pas prévu que l’AESA mène des études [sur la sécurité] car la preuve de la sécurité du produit génétiquement en question repose sur le demandeur [de l'industrie des produits génétiquement modifiés] ».

– Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA)3

 

L’industrie et certaines sources gouvernementales déclarent que la sécurité des aliments génétiquement modifiés est rigoureusement réglementée.4 Mais la réglementation varie de totalement inadéquate, comme aux États-Unis, à faible, comme en Europe et en Australie/Nouvelle-Zélande. Aucun de ces systèmes ne s’appuie sur des normes scientifiques rigoureuses et aucun n’est adéquat pour protéger la santé des consommateurs.

Pour une présentation détaillée des systèmes de réglementation des aliments génétiquement modifiés aux États-Unis et dans l’UE, veuillez consulter mythes et vérités sur les OGM.

Références :

1.         Pollan M. Playing God in the garden (jouer à Dieu dans le jardin). New York Times Magazine. 25 octobre 1998. http://www.nytimes.com/1998/10/25/magazine/playing-god-in-the-garden.html

2.         US Food and Drug Administration. Statement of policy: Foods derived from new plant varieties (déclaration de politique : les aliments dérivés de nouvelles variétés de plantes). FDA Federal Register. 29 mai 1992 ; 57(104) : 229.

3.         Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA). Frequently asked questions on EFSA GMO risk assessment (foire aux questions sur l’évaluation de l’AESA concernant les risques présentés par les OGM). 15 mai 2006.

4.         Commission européenne. GMOs in a nutshell (les OGM en bref). 2011. http://ec.europa.eu/food/food/biotechnology/qanda/a1_en.print.htm